Connectez-vous S'inscrire




Sweet Sweetback's Baadasssss Song (1971)

Notez
Rédigé le Vendredi 9 Mars 2012 à 17:01


Film indépendant américain de Melvin Van Peebles avec Melvin Van Peebles


Sweet Sweetback's Baadasssss Song (1971)

Synopsis : Un garçon orphelin livré à lui-même est recueilli par des prostituées. L’une d’elles, qui apprécie particulièrement ses prouesses sexuelles (il a à peine dix ans !), le baptise « Sweetback » (« doux dos »). Agé maintenant d’une trentaine d’années, Sweetback gagne sa vie en s’exhibant dans la même boîte de striptease, dans un show pornographique. Un meurtre a été commis devant l’établissement et deux policiers viennent le chercher, juste pour ne pas rentrer sans rien et dans l’intention de le relâcher le lendemain. Mais en route, ils arrêtent un jeune militant noir, Moo Moo, et le passent à tabac. Sweetback, que les policiers blancs ne surveillent pas, se jette soudain sur eux et les frappe violemment à l’aide des menottes enroulées autour de ses poings. Il s’échappe ensuite de son côté mais est appréhendé le lendemain par une patrouille. Il devra son salut à des jeunes Noirs du ghetto qui s’en prennent, lors de son arrestation, aux policiers et mettent le feu à leur voiture. Sweetback fuit toujours, il se rend d’abord chez une ex-maîtresse qui lui ôte ses menottes à la seule condition qu’il lui fasse l’amour au préalable, puis chez un prédicateur mystique pas très orthodoxe, et enfin chez des gangsters qui l’emmènent hors de la ville avec Moo Moo qu’il a retrouvé en chemin. Cachés dans une grange, les deux fugitifs sont pris à partie par des motards blancs. Leur Présidente demande à Sweetback de choisir son arme pour un duel. Ce dernier opte pour la joute sexuelle et, grâce à ses talents exceptionnels, remporte facilement « le duel ». Les motards s’en vont, mais deux d’entre eux les dénoncent à la police. Sweetback, après s’être débarrassé, en les tuant, de deux policiers, fuit à nouveau seul vers le Mexique. Moo Moo, lui, a été blessé et emmené par un motard noir. Sweetback court et court toujours. Il traverse le désert, échappe une nouvelle fois aux policiers, est blessé à l’abdomen, fait un bout de route avec des ouvriers hispaniques... Finalement, il atteint la frontière, laissant derrière lui, dans les eaux du Rio Grande, le cadavre de deux chiens policiers lancés à ses trousses. Le film s’achève sur cet avertissement : « WATCH OUT a baad asssss nigger is coming back to collect some dues... » (« Faites gaffe un sale cul de nègre va revenir pour prendre sa part… »).

Sweet Sweetback's Baadasssss Song (1971)

Avis : Si ce film au titre à dormir debout n’est certainement pas le premier réalisé par un Noir américain, il est assurément en revanche le plus politique et le plus sulfureux. Il fut d’ailleurs classé X à sa sortie (c’est à dire interdit au moins de 17 ans) autant pour ses scènes à caractère érotique que pour son discours radical. Produit de façon entièrement indépendante par Melvin Van Peebles, à la fois acteur principal, scénariste et compositeur, Sweet Sweetback’s Baadasssss Song évoque la prise de conscience politique d’un marginal des bas-fonds qui, après avoir sévèrement molesté deux policiers blancs qui passait à tabac un jeune Noir, prend la fuite jusqu’à la frontière mexicaine. Le projet de Van Peebles était de réaliser un film coup de poing, mais aussi un manifeste pour un cinéma noir décomplexé jusque dans son esthétique. Aussi la réalisation s’affirme-t-elle originale, brute, « sauvage », semi-expérimentale (faux raccords, solarisation, dédoublement de l’image) et très rythmée (la musique soul-funk est omniprésente). Autant de paramètres formels mis au service d’un discours radical noir et antibourgeois. Ajoutons que le héros, qui ne prononce pas plus de dix mots dans tout le film, ne fait que « courir, se battre et baiser », les trois conduites de base dans le ghetto selon Van Peebles. Baiser surtout, comme pour affirmer sa virilité retrouvée et l’exhiber au reste du monde. Atypique, révolté, provocateur, Sweetback’s Baadassss Song colle parfaitement à l’air du temps. D’ailleurs, le film fait un tabac, principalement auprès de la jeunesse noire du Black Power lassée des personnages hollywoodiens d’Oncle Tom incarnés par Sidney Poitier. Huey Newton consacre plusieurs pages au film dans le journal du Black Panther Party et exige que tous ses membres aillent le voir. En peu de temps, Van Peebles devient ainsi le symbole de la fierté noire et de la résistance au système blanc, image d’agitateur qu’il cultive volontiers en déclarant notamment : « de tous les moyens mis en œuvre par le Blanc pour nous exploiter, le plus dommageable est la façon dont il s’y est pris pour détruire notre propre image ». Il ira même jusqu’à écrire une lettre enflammée à l’intention de Jack Valenti, le président de la MPAA (Motion Picture Association of America) pour contester la validité et l’habilitation de la commission de censure à juger des films afro-américains et à attribuer le classement X à son film, allant jusqu’à le menacer de poursuite judiciaire pour violation des lois anti-trusts et concurrence déloyale. Mais Sweetback restera tout de même classé X, ce qui en fin de compte servira le film. Van Peebles en fera un slogan publicitaire, affichant « rated X by an all-white jury » à la fois sur l’affiche du film et sur la pochette du disque édité chez Stax. La suite de l’aventure sera cependant moins triomphante. Le cinéaste sera plus ou moins « blacklisté » et ne pourra plus mener à terme ses autres projets cinématographiques. Dans le même temps Hollywood s’empare de ce succès providentiel qu’il exploitera jusqu’à l’excès en produisant à la chaîne des films « black » – non sans en avoir supprimé au préalable tout discours politique radical – donnant ainsi naissance à ce qui allait devenir la « blaxploitation ». [Régis Dubois]

Sweet Sweetback's Baadasssss Song (1971)

Sweet Sweetback's Baadasssss Song (1971)

Sweet Sweetback's Baadasssss Song (1971)



Blaxploitation


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Avril 2012 - 22:24 Let's Do It Again (1975)

Jeudi 12 Avril 2012 - 23:02 A Piece of the Action (1977)

Action | Aventure | Biographie | Blaxploitation | Comédie | Comédie-Musicale | Dessin Animée | Drame | Fantastique | Horreur | Thriller | Policier | Romantique | Documentaire | Dance | Théatre | Société | Science Fiction | One Man Show | Darktoonz | Race Movies




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube
Tumblr
Rss



Inscription à la newsletter










    Aucun événement à cette date.





Derniers tweets
BME : @mk2 Kill Bill !
Jeudi 11 Octobre - 10:17
BME : RT @SuduConnexion: Vous avez raté la projection de #QuartiersLointains saison 5 ? Séance de rattrapage mardi 2/10 à 18h au @CWB_Paris ! @La…
Mardi 2 Octobre - 13:16
BME : RT @LyngoLyngo: « #Rafiki is not political. I have a problem with how we decide to politicize who and when ». Y’a une semaine, on a discut…
Jeudi 27 Septembre - 21:31
BME : Encore une fois félicitation @DjiguiDiarra pour le prix du Public ! 🎬🎥 https://t.co/ntR35Ebw4d
Vendredi 24 Août - 16:18
BME : RT @candyonyeama: Brilliant time screening our work @BlackMoviesEnt! Great films plus some dope Wakanda handbags! Massive props @LyngoLyngo…
Vendredi 24 Août - 16:12
BME : Aujourd'hui, c'est le dernier jour du Festival Black Movie Summer 😢 Pour clôturer en beauté, grand barbecue cette a… https://t.co/oyopDvmGaL
Dimanche 19 Août - 09:52
BME : Un verre de Bissap ou Gimgembre pour se rafraîchir. Aujourd'hui retrouvez nos plats et nos boissons à la Marbrerie… https://t.co/WkLkYiotJp
Samedi 18 Août - 12:01
BME : Dans le cadre du Festival Black Movie Summer, venez découvrir une vingtaine de créateurs ce week end à la Marbrerie… https://t.co/Ty8VHT88wb
Samedi 18 Août - 09:34
BME : Au programme aujourd'hui cours de Kemetic Yoga avec besreke_ahou dès 11h à la marbrerie. Inscription sur place ou s… https://t.co/fnjhbUvPDG
Samedi 18 Août - 09:10
BME : RT @frictionmagfr: #BlackMovieSummer c'est à Montreuil cette année, avec Blacklansmann de Spike Lee en avant-première ! 🎞✊🏿 https://t.co/3F…
Jeudi 16 Août - 14:43

Partager ce site


#Trailer
| 11/05/2012 | 611 vues
| 07/05/2012 | 558 vues
| 06/05/2012 | 1091 vues
| 18/04/2012 | 882 vues
| 18/04/2012 | 816 vues
| 12/04/2012 | 949 vues

Derniers tweets
BME : @mk2 Kill Bill !
Jeudi 11 Octobre - 10:17
BME : RT @SuduConnexion: Vous avez raté la projection de #QuartiersLointains saison 5 ? Séance de rattrapage mardi 2/10 à 18h au @CWB_Paris ! @La…
Mardi 2 Octobre - 13:16
BME : RT @LyngoLyngo: « #Rafiki is not political. I have a problem with how we decide to politicize who and when ». Y’a une semaine, on a discut…
Jeudi 27 Septembre - 21:31
BME : Encore une fois félicitation @DjiguiDiarra pour le prix du Public ! 🎬🎥 https://t.co/ntR35Ebw4d
Vendredi 24 Août - 16:18
BME : RT @candyonyeama: Brilliant time screening our work @BlackMoviesEnt! Great films plus some dope Wakanda handbags! Massive props @LyngoLyngo…
Vendredi 24 Août - 16:12