Connectez-vous S'inscrire




Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour 600 euros ?

Notez
Rédigé le Mardi 10 Mai 2016 à 10:00


Alors que la campagne présidentielle bat son plein, Marco Calderon, qui a longtemps milité, a décidé de ne plus voter. À la fois déçu par la politique et embourbé dans des problèmes d'argent, il tourne peu à peu le dos à notre société. Réalisé par Adnane Tragha, 600 euros sortira sur nos écrans le 8 juin 2016


Retour en arrière de quatre ans. Nous sommes en 2012 en pleine période électorale. Les pressentis au deuxième tour sont N.Sarkozy et F.Hollande, mais le souvenir douloureux de 2002 subsiste encore…

Marco, musicien et chanteur, sent que sa vie lui échappe et considère qu’il a échoué. Alors qu’il se voyait vivre de sa passion, il se retrouve endetté, survivant grâce aux prestations sociales, mais surtout très seul. Il fait alors la connaissance de Leïla, une jeune étudiante qui vote pour la première fois et qui prend cette campagne très au sérieux. Pour elle, ces élections sont synonymes d’espoir. Très impliquée, elle suit de très près l’actualité politique. Marco va alors sous-louer une chambre dans son appartement à Leila, et cette dernière va lui redonner confiance. Petit à petit, une complicité va s’installer entre eux.

Jacques, un voisin de Marco, est au chômage depuis de nombreuses années. Il vient de perdre sa femme et se renferme sur lui-même. Il refuse de revoir sa fille, Cynthia depuis qu’elle est en couple avec Moussa, un jeune homme noir. N’ayant que pour seule compagnie sa télévision et le discours anxiogène des chaînes d’information en continu, il se laisse doucement séduire par l’extrême droite. Touchée par ce solitaire, Leïla se rapproche petit à petit de lui et le pousse à renouer avec sa fille.

Pendant que le résultat du second tour est annoncé et qu’une fête se prépare à Bastille en l’honneur du nouveau président, chacun des protagonistes va vivre une soirée qui changera le cours de sa vie.

Avec ce film indépendant, Adnane Tragha, jeune réalisateur repéré par Luc Besson quelques années auparavant, a voulu mettre en scène des histoires sur les chiffres et les sondages dont tout le monde parlait. Ainsi, avec Leila, Marco, Moussa ou encore Jacques, nous n’assistons pas à une énième représentation de la banlieue avec pour fond la misère sociale et les clichés à bannir, mais véritablement à un film réaliste, où nous nous attachons aux personnages et à leurs difficultés déjà rencontrées.
« Les médias véhiculent aujourd’hui des images plus ou moins formatées de l’abstentionniste, de l’électeur d’extrême droite ou de l’étranger sans droit de vote. Je voulais apporter un éclairage différent, un regard humain en abordant ces sujets sensibles à travers une galerie de personnages tout en nuances, des hommes et des femmes qui avancent tant bien que mal au cœur de la tempête. » raconte le réalisateur

En plein cœur d’Ivry, les aventures des protagonistes vont s’enchaîner au rythme des élections présidentielles. D’une étudiante engagée, d’un sans papier, d’un sdf ou encore d’un retraité, 600 euros fait entendre toutes les voix, trop souvent oubliées, d’une banlieue. Ce film prône le “vivre ensemble” et apporte des réponses afin de mieux comprendre notre société.
« Comprendre ce qui repousse tant de personnes loin des urnes, comprendre ce qui pousse tant de personnes vers l’extrême droite. Mais aussi, montrer que ces déçues de la politique ont surtout besoin que l’on s’intéresse à eux, que l’on essaie de comprendre la cause de leurs choix radical pour mieux y répondre. » Explique Adnane Tragha
600 euros, repousse les clichés, notamment avec Moussa joué par Youssef Diawara. Un rôle de "noir parfait et irréprochable” s’amuse à dire le réalisateur. En effet, Moussa est un mec cool avec ses amis et sa copine. Il n’a pas de papier, mais a une librairie et un club de boxe. Il ne peut pas voter, mais il milite.

Le tournage de 600 euros s’est fait dans l’urgence pour profiter de l’ambiance des rassemblements et des meetings des présidentielles. Adnane Tragha s’est donc lancé avec quelques pages écrites et sans équipe technique. Il était seul à la manœuvre face aux comédiens.
“Je ne voulais pas passer mon temps à réécrire. Je voulais y aller. Alors je l’ai écrit en le tournant. Je ne prévoyais jamais grand chose à l’avance. Je n’avais pas de budget et je me suis lancé, tout seul, explique le réalisateur.

Le résultat donne un film ludique et intelligent sur la relation entre la banlieue et la politique, en écho direct à l’actualité française

À l’heure où le FN gagne de plus en plus de terrain, où des étudiants manifestent tous les soirs à République, où le chômage peine à diminuer, ce film fait toujours écho à l’actualité et décrit des réalités malheureusement bien ancrées dans notre société, mais toujours avec souffle d’espoirs. Il aurait aussi bien sa place dans les grandes salles de cinéma que dans les institutions pédagogiques. Un film pour tous à voir ensemble.

Moussa et Cynthia
Moussa et Cynthia

Leila
Leila

Marco
Marco

Elisa Casson


Chroniques


Actu Ciné | Mode/Beauté | Top BME | Chroniques | Sorties en France | Concours | Bandes-Annonces




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube
Tumblr
Rss



Inscription à la newsletter










    Aucun événement à cette date.





Derniers tweets
BME : Encore une fois félicitation @DjiguiDiarra pour le prix du Public ! 🎬🎥 https://t.co/ntR35Ebw4d
Vendredi 24 Août - 16:18
BME : RT @candyonyeama: Brilliant time screening our work @BlackMoviesEnt! Great films plus some dope Wakanda handbags! Massive props @LyngoLyngo…
Vendredi 24 Août - 16:12
BME : Aujourd'hui, c'est le dernier jour du Festival Black Movie Summer 😢 Pour clôturer en beauté, grand barbecue cette a… https://t.co/oyopDvmGaL
Dimanche 19 Août - 09:52
BME : Un verre de Bissap ou Gimgembre pour se rafraîchir. Aujourd'hui retrouvez nos plats et nos boissons à la Marbrerie… https://t.co/WkLkYiotJp
Samedi 18 Août - 12:01
BME : Dans le cadre du Festival Black Movie Summer, venez découvrir une vingtaine de créateurs ce week end à la Marbrerie… https://t.co/Ty8VHT88wb
Samedi 18 Août - 09:34
BME : Au programme aujourd'hui cours de Kemetic Yoga avec besreke_ahou dès 11h à la marbrerie. Inscription sur place ou s… https://t.co/fnjhbUvPDG
Samedi 18 Août - 09:10
BME : RT @frictionmagfr: #BlackMovieSummer c'est à Montreuil cette année, avec Blacklansmann de Spike Lee en avant-première ! 🎞✊🏿 https://t.co/3F…
Jeudi 16 Août - 14:43
BME : [SÉLECTION OFFICIELLE COURTS-METRAGES] Découvrez la sélection officielle du festival, composée de films indépendant… https://t.co/QilQF2HHV4
Jeudi 16 Août - 14:42
BME : Festival Black Movie Summer : Le programme de la semaine #blackmoviesummer #festivalblackmoviesummer https://t.co/z7oNLLUSIY
Jeudi 16 Août - 08:03
BME : RT @Nofi_officiel: [EVENEMENT] Découvrez le tout dernier film de Spike Lee en avant-première au Festival Black Movie Summer , à Montreuil…
Jeudi 16 Août - 01:49

Partager ce site



Derniers tweets
BME : Encore une fois félicitation @DjiguiDiarra pour le prix du Public ! 🎬🎥 https://t.co/ntR35Ebw4d
Vendredi 24 Août - 16:18
BME : RT @candyonyeama: Brilliant time screening our work @BlackMoviesEnt! Great films plus some dope Wakanda handbags! Massive props @LyngoLyngo…
Vendredi 24 Août - 16:12
BME : Aujourd'hui, c'est le dernier jour du Festival Black Movie Summer 😢 Pour clôturer en beauté, grand barbecue cette a… https://t.co/oyopDvmGaL
Dimanche 19 Août - 09:52
BME : Un verre de Bissap ou Gimgembre pour se rafraîchir. Aujourd'hui retrouvez nos plats et nos boissons à la Marbrerie… https://t.co/WkLkYiotJp
Samedi 18 Août - 12:01
BME : Dans le cadre du Festival Black Movie Summer, venez découvrir une vingtaine de créateurs ce week end à la Marbrerie… https://t.co/Ty8VHT88wb
Samedi 18 Août - 09:34