Connectez-vous S'inscrire









#OscarsSoWhite : L'hypocrisie française.

Notez
Rédigé le Dimanche 24 Janvier 2016 à 16:59


Les Césars et sa très invisible minorité noire.


Alors que la polémique enfle aux USA, au sujet de l’absence de diversité dans les nominations des Oscars, encore plus blanche qu’en 2015, en France de nombreux médias se sont empressés de s’emparer de la situation américaine, et font leur "une" sur l’appel au boycott de l’actrice et productrice Jada Pinkett Smith. Les médias français ne se privent pas d’indexer le racisme à Hollywood, alors qu' ils dissimulent la poussière sous le tapis concernant la situation en  France

A quand #CesarsSoWhite ?

Dans un premier temps, saluons le courage de l'actrice Jada Pinkett Smith, qui est dans l'industrie du cinéma depuis plusieurs années. Elle nous a tendu une belle perche avec son discours sur le manque de diversités aux Oscars. A nous de la saisir et de nous exprimer sur notre situation en France.

Depuis plusieurs semaines, il n'est question que de ce hashtag : "#oscarsowhite". De nombreuses célébrités afro-américaines se sont exprimées aux travers de différents outils pour s'exprimer sur ce sujet (Sujet qui en touche plus d'un : Jada, Spike Lee, Gabrielle Union, Lupita Nyongo, Whoopy Golberg, Stacey Dash et bien d'autres ). Aujourd'hui, il est temps de s'indigner de notre situation et d'un peu plus se focaliser sur les acteurs noirs en France et le manque de diversités de cérémonies tel que les Césars.

La France et la diversité noire : à nos actes manqués
Le problème est beaucoup plus large et concerne l’ensemble des métiers de la culture et de l’audiovisuel, mais aussi ceux de la musique. Urgence, il faut agir ! ​L’absence de diversité dans le cinéma en France, menace clairement l'illusion du concept mensongé « du vivre ensemble » que tout le monde appelle de ses vœux.

Problèmes et hypocrisie permanent


#OscarsSoWhite : L'hypocrisie française.

Problèmes et hypocrisie permanent ...

Notre colère ne peut à ce jour se diriger uniquement vers les USA, car il y a tant à dire sur la France.

Depuis des décennies, la France se voile la face et refuse de reconnaître le problème.

L'hypocrisie française : 
Cette année, le cinéma français a une fois de plus battu des records d’entrée. Dans les salles en France et à l’étranger, comme l’a récemment confirmé Isabelle Giordano (ancienne journaliste et actuelle présidente d’UniFrance Films).

 

Les Césars et sa très invisible minorité noire.

Les Césars et la très invisible minorité noire. 
Les Césars ont été créés en 1976, cette cérémonie est beaucoup plus récente que les Oscars, qui existent depuis 1929. Il est à noter que la 88e cérémonie des Oscars se tiendra le 28 février prochain. En consultant et analysant les 40 dernières éditions des Césars, sachant que la 41e édition aura lieu le 26 février prochain. Très chers nommés, éternels espoirs, femmes inconnus, très chers Césars. En regardant uniquement les catégories reines et non pas les catégories techniques. Nous remarquons, tout de même que la catégorie ayant le plus de nommés noirs est la catégorie meilleure espoir.

Voici notre récapitulatif : 

Meilleur Film de 1976 à 2015
  • Timbuktu de  Abderrahmane Sissako, César du meilleur film en 2015.
Meilleur réalisateur de 1976 à 2015
  • Abderrahmane Sissako pour son film Timbuktu César du meilleur réalisateur.
Meilleur scénario original de 2006 à 2015
  • Abderrahmane Sissako et Kessen Tall pour le César du meilleur scénario en 2015 pour Timbuktu.
Meilleur acteur depuis 1976
  • Omar Sy est à ce jour le SEUL acteur noir nommé dans cette catégorie à avoir obtenu en 2012, ce césar pour son rôle de Driss dans Intouchables de Nakache et Tolédano.
Meilleure actrice depuis 1976
  • Aucune actrice noire n’a eu ce privilège.
Pourtant, l'actrice Darling Légitimus aurait mérité une nomination pour son superbe rôle de Mam’Tiné dans Rue Cases-Nègres d’Euzhan Palcy.
Rôle qui lui a valu le prix d’interprétation féminine à la Mostra de Venise.


Meilleur seconde rôle masculin depuis 1976
  • JoeyStarr est à ce jour le seul acteur noir qui a eu l'honneur d’être nommée en 2010 et en 2012, pour le Bal Des Actrices et Polisse de Maïwenn. Il est nommé pour son propre rôle dans Le Bal des actrices et  pour son rôle de Fred dans Polisse.
Meilleur seconde rôle féminin depuis 1976
  • Aucune actrice noire n’a eu le privilège d’être nommé.
Meilleur espoir masculin de 1983 à 2015
  • Isaac de Bankolé avait reçu en 1987 le césar de meilleur espoir masculin pour son rôle de Lemmy dans Black Mic-Mac.
  • Pascal Légitimus nommé en 1988 pour son rôle de Denis dans L'Œil au beur(re) noir.
  • Hubert Koundé nommé en 1997 pour son rôle de Hubert dans La Haine.
  • Ahmed Dramé nommé en 2015 pour son rôle de Malik dans Les Héritiers.
  • Marc Zinga nommé en 2015 pour son rôle de Régis dans Qu'Allah bénisse la France.
Meilleur espoir féminin depuis 1983
  • Aïssa Maïga pour le rôle de Melé dans Bamako
  • Yahima Torres pour son rôle de Saartjie Baartman dans Vénus noire
  • Karidja Touré nommée en 2015 pour les rôles de Marieme et Vic dans Bande de filles
Meilleur premier film depuis 1982
  • En 1984, le film "Rue Cases-Nègres" de la réalisatrice Euzhan Palcy ont le César du meilleur premier film. Ce prix à également été décerné au film lors de la Mostra de Venise. C’est la seule catégorie dans laquelle le film a eu une nomination.
  • En 2013, le film "Rengaine" de Rachid Djaïdani
  • En 2015, Qu'Allah bénisse la France de Abd Al Malik  
Meilleur film Francophone
C'est une catégorie défunte, qui n’a duré que de 1984 à 1986, Wend Kuuni de Gaston Kaboré du Burkina Faso meilleur film francophone en 1985.

Notre analyse de la situation...

Malheureusement, certains nommés sont restés à l’état d’espoir et non jamais percé en France. L'acteur Isaac de Bankolé et Hubert Koundé ont tournés dans de nombreuses productions hollywoodiennes, mais peine à se distinguer en France.

Les catégories meilleures film et scénario original ont enregistré une grande première en 2015 avec le film Timbuktu, une acclamation à Cannes et un succès en salle.

En ce qui concerne les actrices noires, seulement deux nominations dans les espoirs féminins et aucune nommée dans la catégorie meilleure actrice. La chanteuse Diana Ross, avait été nommée en 1972 à l’oscar de la meilleure actrice pour son rôle de Billie Holliday dans Lady Sings the Blues sorti en 1972. En 1976, la chanteuse et actrice, Diana Ross a reçu un césar d'honneur. Le réalisateur et acteur Spike Lee (2003) et Will Smith (2005), ont également reçu un césar d'honneur.

L’heure est grave, d’autant plus qu'il n’y a personne à nommer, car il n’y a tout simplement pas de rôle pour les acteurs noirs. Les Césars, s’accommodent bien de cette absence criante de diversité et ne font rien pour changer les choses.

Produire des films afro-descendants en France, ne devrait pourtant ne pas être un sujet tabou, même si nous savons que le débat se focaliserait sur le communautarisme, malgré le fait que personne ne dit jamais rien lorsque un film est composé d'un casting majoritairement blanc, il est malheureusement toujours question encore et toujours de ces deux poids de deux mesures.

Les quotas en France, personne n’en veut sauf les concernés et on s'y réfugie, sur la sacro-sainte égalité de traitement pour tous ou la méritocratie, sauf qu’elle n’existe pas dans les faits. C'est une arnaque, une fraude, un mensonge éhonté.

La France donne le sentiment à une partie de sa population qu’elle n’existe pas et qu’elle appartient à la communauté nationale uniquement quand il s’agit de dénoncer et condamner des faits de délinquances, et de terrorisme.

Ava Duvernay, montre l'exemple

#OscarsSoWhite : L'hypocrisie française.
Faire ses propres films ? Oui. C'est une réaction plus que naturelle, mais compliquée dans les faits.
Les rares films et documentaires Afro-descendants qui sortent en France, manquent de visibilité dans les médias et ne restent que parfois qu'une seule semaine dans les rares salles d’art et essai qui acceptent de les diffuser.

En France, les recommandations législatives demandent aux exploitants de favoriser la diversité culturelle. En somme, un film avec un casting composé d'acteurs noirs aurait de potentielles chances auprès des exploitants. Il n’est pas permis de mettre à l’affiche le même film dans un grand nombre de salles, d’un même multiplex. De ce fait, un film tel que Stars Wars ne peut pas être dans cinq salles d’UGC.

Il y a une subtilité dans tout cela, tous les exploitants sont libres de choisir les films qu’ils veulent diffuser dans leur salle de cinéma. On ne peut discuter ni sur leur sélection de films et ni même sur sa durée en salle. La France est depuis des années en négociation pour un accord sur le commerce de la culture. Elle assure vouloir protéger une exception culturelle à la française où tout le monde à sa place, afin de ne pas se laisser envahir par les blockbusters américains.

Problème l’exception culturelle n’existe pas réellement dans les faits. Il faut juste surprotéger un certain type de cinéma. A ce jour, les négociations sont toujours au point mort.

Les Afro-américains ont clairement une longueur d’avance sur nous, car ils sont une volonté d'agir et de monter des films, même s’ils sont à petit budget et ont des salles d’art et essai qui diffusent leur film. L’émergence de réalisateurs tels que Tyler Perry, Lee Daniels, d’Ava Durvenay et Ryan Coogler, laisse à penser qu’il y a des raisons d’espérer. 

L’argent le nerf de la guerre

#OscarsSoWhite : L'hypocrisie française.
Les aides sont très peu adaptées et l’avance sur recette presque impossible à avoir.
Le financement reste le problème majeur en France, et le système CNC de l’avance sur recette ne favorise que ceux qui ont déjà un nom.

Une solution à expérimenter, le coup de pouce, la méthode qui a permis à la réalisatrice Ava Duvernay (Selma, Middle Of Nowhere) de s’affranchir en partie de Hollywood.

Méthode Ava Duvernay : Le coup de pouce
Création d’un collectif de cinéastes noirs le  AFFRM  (African American Film Festival Releasing Movement), mutualisation des outils de production, entraide, auto-distribution et création d’une structure d’acquisition des œuvres tournées et produites.

Le procédé : lorsqu’une personne du collectif tourne, on l’aide et on ne tourne pas en même temps pour la promotion les festivals, aux Etats-Unis. 

Utilisation important des réseaux sociaux pour rechercher du Crowfunding, et des soutiens qui adhèrent à l’association du groupe moyennant cotisation.
« Je ne gagne certes pas beaucoup, mais je réalise les films que je veux et ne réclame rien à personne. 
Je programme mon film à la carte et je peux remplir les salles qui m’acceptent, car on sait à quel date le film est à l’affiche et pour combien de temps. Cela s’appelle faire résidence, comme cela se voit beaucoup avec les expositions d’art.»  
- Ava Duvernay
Une telle organisation est-elle possible en France ? Malheureusement, il y a très peu de volonté commune en France et bien plus d’obstacles, mais dans l’absolu rien n'est impossible.
Cette solution ne peut être réalisable, que s’il y a un soutien en amont et que les gens se déplacent pour voir les œuvres.

La diversité dans son ensemble, peut mieux faire. D'autant plus, quand il s'agit de diversité. 
L'acteur et réalisateur Abdellatif Kechiche a été  nommé quatre fois et a eu deux Césars.
En 2007, le réalisateur Rachid Bouchareb a reçu le César du meilleur scénario original pour Indigènes et en 2007, l'acteur Jamel Debouze a été nommé pour un second rôle et est la seule personne issue de la diversité à avoir présidé la cérémonie.

Tahar Rahim a eu le césar du meilleur acteur pour son rôle de Malik dans le film Un prophète.
En 2007, Kad Merad meilleur second rôle, pour Je Vais Bien Ne T’en Fais Pas
En 2015, Reda Kateb,
 meilleur second rôle pour Hypocrate.
Elles ont remportés le prix du meilleur espoir féminin : Rachida Brakni, Hafsia Herzi, Leila Bekhti et Naidra Ayadi.
 

​Bilan et remerciements

Nous conclurons, en saluant Euzan Palcy, la réalisatrice MARTINIQUAISE et donc FRANÇAISE et souligner son rôle de pionnière. Pour ceux qui ne savent pas, c'est la seule réalisatrice à avoir tourné avec l'acteur et réalisateur Marlon Brando* . En France on n’a du mal à reconnaître son talent. Elle n’a jamais été nommée pour Rue Cases-Nègres.

Ce long constat est dédié à toutes les actrices noires et femmes des médias oubliées de tous. Votre heure viendra. Je ne veux pas terminer sur une note pessimiste, certains films afro ont vu le jour en 2015, quelque uns sont brièvement sortis en salles, entre autres Brooklyn sur lequel a travaillé Blade MC et Laurie Perezon. Le réalisateur Philippe Lacôte (Run) a produit le film Lambs. Mercis à tous les  cinéastes, acteurs et journalistes qui sont nombreux et nombreuses à œuvrer pour qu’il ait une véritable diversité en France. Francoise Ellong pour son film Waka, Sadia Diawara pour La Cité Rose. AFROSTREAM et son travail autour du cinema afro, n'hésitez pas à prendre vos abonnement.

Le paysage audiovisuel est aussi entrain de changer en Afrique et cela se fait déjà aussi sans nous, ce sont des conglomérations étrangers qui prennent les devants. Il n’y pas de fatalité. Force et courage à tous les cinéastes noirs qui se battent pour exister et faire des œuvres de qualités. R.I.P. à toutes celles qui nous ont quittés comme Darling Légitimus, Jenny Alpha et tant d’autres qui nous ont quittés parfois dans l’anonymat généralisé. 

* (1)  Marlon Brando est un acteur et réalisateur qui est considéré comme l'un des plus grands et des plus influents acteurs américains du XXᵉ siècle.


Chroniques


Actu Ciné | Mode/Beauté | Top BME | Chroniques | Sorties en France | Concours | Bandes-Annonces







Derniers tweets
BME : @NetflixFr diffusera #BlackLightning en France ! https://t.co/eerQCnsHvR https://t.co/4HPz9H5AI4
Mercredi 13 Décembre - 01:28
BME : Golden Globes 2018 : Mary J. Blige and Issa Rae – Les nominations ! https://t.co/UBTSMPgg9X https://t.co/TCOWMmbuA9
Lundi 11 Décembre - 21:28
BME : La deuxième étoile : Les préjugés racistes perdurent https://t.co/iI1P7yY8Ha https://t.co/LaUDvsxMX6
Samedi 9 Décembre - 23:28
BME : @AjaNaomiKing est le nouveau visage de L'Oréal Paris ! #lorealparis #blackbeauty https://t.co/QjFvHAPayO https://t.co/WehMTVOl1V
Vendredi 1 Décembre - 00:33
BME : @Solange, @MahershalaAli,...Ces célébrités noires qui ont posé pour #CalvinKlein https://t.co/ah2Gt46XBq https://t.co/ck4iCQBpjY
Dimanche 26 Novembre - 18:24