Connectez-vous S'inscrire









"Insecure" - dans la peau d'Issa Rae

Notez
Rédigé le Jeudi 27 Octobre 2016 à 14:49


Le triomphe d'Issa, un personnage ordinaire dans une série extraordinaire


Un personnage Noir normal et un peu bizarre

Issa Rae, créatrice de la web série Awkward Black Girl est toujours aussi drôle, vive et pétillante.

La musique tout d'abord. La bande son rap, hip-hop, r'n'b, soul qui fait honneur aux artistes féminines est phénoménale. Les personnages ensuite. Sa meilleure amie, Molly (Yvonne Orji), brillante avocate, est la partenaire parfaite pour contrebalancer toute cette euphorie permanente. La cryptonite d'une black superwoman en somme. Alors on se demande pourquoi cette série s'appelle "Insecure" (en anglais, manque de confiance, ndlr). En vérité, cette série est tellement juste qu'il faudrait l'appeler "Queen Issa".

Seulement voilà, Issa traverse une période particulière de son existence: elle va bientôt avoir 30 ans.
Le jour de ses 29 ans, elle décide in extremis de reprendre sa vie en main et de faire ce qu'elle n'a pas pu faire jusqu'ici. Issa n'est pas banale. Elle a fait des choix qui, s'ils sont honorables, peuvent étonner.
 

Elle est la seule Noire membre d'une association qui vient en aide aux enfants des quartiers défavorisés. Elle accepte donc d'avoir le rôle de la minorité visible qui possède cette street crédibilité qui permet aux enfants d'avoir une figure d'identification. C'est elle qui est choisie pour présenter l'association dans un collège. La série débute d'ailleurs sur une scène qui pousse l'humiliation à son paroxysme lorsque de jeunes collégiens se moquent tant de son style vestimentaire, de sa coupe de cheveux que de sa situation amoureuse; le tout sous le regard médusé du professeur impuissant face à une déferlante de moqueries. Issa ne se déboute pas et joue le jeu en répondant avec humour mais fermeté aux questions de son jeune auditoire. C'est peut-être là qu'intervient le déclic... Elle décide de rompre avec son petit-ami Lawrence (Jay Ellis); reprend contact avec son amour du Lycée Daniel (Y'lan Noel). 

Issa est empêtrée dans un tas de soucis qui rendent plus intolérable encore la monotonie d'une vie faite de concessions. 

Si le scénario n'est pas foncièrement innovant, Issa parvient tout de même à livrer un projet rafraîchissant qui donne la voix aux jeunes femmes Noires normales, avec un humour fin et inattendu. 
Loin d'être une Annalise Keating(How to get away with murder)ou encore Oliva Pope(Scandal), Issa est une femme banale. Banale mais bizarre quand on la voit rapper seule devant un miroir. Bizarre quand on la voit sur la scène d'un open mic pour interpréter Broken Pussy, le titre d'un rap qu'elle a concocté pour son amie en mal d'amour. 

Il y a si peu de séries centrées sur la vie de jeunes femmes Noires normales qu'une telle tentative ne peut qu'être saluée ! Toutefois, il nous semble que la série ne mérite pas de porter l'étiquette de la dénonciation politique du racisme institutionnel car ce n'est pas l'enjeu ici. 

Il est vrai que les références aux "secret white email" (emails secrets entre Blancs, ndlr) que ses collègues s'enverraient à son insu ou encore la confrontation entre Molly et une stagiaire un peu trop "ratchet" dans son bureau méritent qu'on s'y arrête. Néanmoins, elles ne sont qu'accessoires à l'universalité du personnage d'Issa. A l'aube de la trentaine, il est temps de faire le bilan.

Insecure est une série brillante. Elle est brillante non pas seulement parce qu'elle permet à de jeunes femmes de tenir les rôles principaux à l'écran. Elle n'est pas non plus brillante parce qu'elle montre de jeunes femmes Noires à l'écran. Mais elle est brillante par la conjugaison de ces deux facteurs qui s'inscrivent néanmoins dans un message universel. La vie est une quête permanente d'identité, une succession de choix qui, à l'approche de la trentaine prennent une toute autre dimension. 

Insecure, saison 1 inédite dès le 10 octobre sur OCS City en US+24

"Insecure" - dans la peau d'Issa Rae

Derick Gnonlonfoun


Chroniques


Actu Ciné | Mode/Beauté | Top BME | Chroniques | Sorties en France | Concours | Bandes-Annonces







Derniers tweets
BME : Black Panther : le film a droit à de somptueux posters de fan ! #BlackPanther https://t.co/Kfpob9ykpX https://t.co/rAx24rjkKg
Mardi 16 Janvier - 23:39
BME : RT @NBCThisisUs: We could relive this moment over and over. #ThisIsUs #GoldenGlobes https://t.co/Tao6AnHPtV
Lundi 8 Janvier - 19:25
BME : RT @goldenglobes: “I want all of the girls watching here now to know, that a new day is on the horizon.” @Oprah accepts the 2018 Cecil B. d…
Lundi 8 Janvier - 19:23
BME : La plus belle <3 https://t.co/6tlse6FnyU
Lundi 8 Janvier - 19:23
BME : #BlackExcellence Golden Globes 2018 : les plus beaux looks sur le tapis rouge https://t.co/W3C8gDPLPu https://t.co/vwa7cwV0U4
Lundi 8 Janvier - 17:45