Connectez-vous S'inscrire









Afros clichés et sous représentation.

Notez
Rédigé le Dimanche 10 Juin 2012 à 17:14



Tout le monde à déjà vu un bon film américain, et encore mieux un bon film américain à l’intérieur duquel se trouve une ou un acteur noir. L’histoire commence à prendre au fur et à mesure de l’intrigue au moment ou vous vous apprêtez à plonger vos mains dans votre cornet de pop corn, le tueur s’approche cherche les personnages et tombe par hasard sur  l’acteur afro-américain qui    décide de prendre un autre chemin et c’est le drame, mort au bout de 30 minutes.

A travers cette petite  scène devenue un cliché du cinéma nous pouvons nous poser deux questions, le cinéma renforce t-il les lieux communs ? Ou les acteurs afro-américains sont-ils moins  talentueux pour ne faire que 30 minutes d’apparition ?

Pour essayer de mieux comprendre cela regardant de plus prêt l’histoire des afro-américains. La période esclavagiste a ancré dans le pays de l’oncle Sam des idées discriminatoires qui ont fait leur chemin dans l’esprit des cinéastes et donc sur  les rôles attribués au noirs américains, souvent  cantonnés  à des rôles secondaires et peu gratifiant, comme dealers, prostitués, tueurs et j’en passe. L’image qu’elle en  reflète  stigmatise  souvent cette tranche de population.

A qui la faute ? Surement aux réalisateurs et scénaristes qui sont les premiers  maillons de la chaine audiovisuelle. Mais avant tout c’est la société dans son ensemble que l’on pointe du doigt à travers ses aprioris et autres préjugés.  C’est la réflexion générale qui ferra en sorte à ce que les mentalités changent.  L’histoire nous apprend souvent qu’avec le temps les choses avancent. Les rôles souvent attribués aux acteurs afro-américains ont été des rôles secondaires voire des apparitions. Avec l’arrivée de Sidney Poitier on ne s’étonne plus de voir un noir inspecteur de Police alors qu’auparavant cela aurait été presque impossible. Le cinéma comme la société évolue  et l’un est  au service de l’autre, l’exemple le plus marquant est l’élection de Barack Obama au titre de Président des Etats-Unis.  Dans  la série « 24 heures chrono» le  Président afro-américain  David Palmer interprété par Dennis Haysbert  permet  aux américains de se faire une idée sur un homme noir à la maison blanche et d’enlever des aprioris,  l’élection aujourd’hui d’un Président afro-américain doit surement une partie à cette série.

Malgré le changement de certaines mentalités il existe toujours des disparités, comment expliquer que les afro-américains qui représentent 12 % de la population américaine ne sont que 4% des 5700 membres de l’académie des Oscars ? Et surtout que seulement 13 acteurs afro-américains soit récompensés depuis la création des Oscars avec en prime 3 acteurs noirs ayant eu  le fameux sésame des meilleurs acteurs ou actrices. Avec des mesures comme les quotas pour la représentation des minorités la visibilité des afro-américains fait partie du paysage audiovisuel, mais l’égalité devant le petit comme le grand écran  souffre encore d’un grand écart.


Chroniques

Actu Ciné | Mode/Beauté | Top BME | Chroniques | Sorties en France | Concours | Bandes-Annonces







Derniers tweets
BME : Black Panther : le film a droit à de somptueux posters de fan ! #BlackPanther https://t.co/Kfpob9ykpX https://t.co/rAx24rjkKg
Mardi 16 Janvier - 23:39
BME : RT @NBCThisisUs: We could relive this moment over and over. #ThisIsUs #GoldenGlobes https://t.co/Tao6AnHPtV
Lundi 8 Janvier - 19:25
BME : RT @goldenglobes: “I want all of the girls watching here now to know, that a new day is on the horizon.” @Oprah accepts the 2018 Cecil B. d…
Lundi 8 Janvier - 19:23
BME : La plus belle <3 https://t.co/6tlse6FnyU
Lundi 8 Janvier - 19:23
BME : #BlackExcellence Golden Globes 2018 : les plus beaux looks sur le tapis rouge https://t.co/W3C8gDPLPu https://t.co/vwa7cwV0U4
Lundi 8 Janvier - 17:45