Connectez-vous S'inscrire




3 raisons pour lesquelles le documentaire Netflix sur Nina Simone est brillant

Notez
Rédigé le Vendredi 26 Juin 2015 à 17:30



2. Liz Garbus replace Nina Simone et sa musique dans un contexte politique

Liz Garbus
Liz Garbus
Le documentaire s’ouvre et doit son titre à une citation de Maya Angelou, une question qu’elle avait posé à Nina Simone elle même lors d’un entretien pour le magazine Redbook en 1970.
En choisissant de raconter l’histoire de la chanteuse de manière chronologique, Liz Garbus nous donne aussi un petit cours sur une partie de l’histoire des combats pour les droits civiques.

À l'époque, l'année 1963 marque un tournant dans les mouvements avec l'assassinat de l'activiste Medgar Wiley Evers
et l'attentat commis dans une église afro-américaine en Alabama où périront quatre fillettes. C'est quelques mois plus tard, en 1964, que Nina Simone enregistre "Mississippi Goddam" en réponse à ces événements tragiques. Ce morceau marque le début de son engagement politique qui la verra côtoyer des figures du mouvement, notamment de nombreux écrivains comme son amie Lorraine Hansberry qui lui a inspiré le morceau Young, Gifted & Black.

Dans le film, Liz Garbus insiste sur le fait que Nina Simone va être secouée par ce mouvement d'émancipation et qu'elle va être l'une des premières artistes à se positionner de manière "radicale". Ce qui sera loin de plaire à ses managers dont son mari de l'époque, qui y verront un sabotage de carrière.  On apprend aussi dans le documentaire que Nina Simone, son mari et sa fille Lisa était voisins avec les Shabazz, la famille de Malcom X. Dans un de ses meilleurs entretiens, elle persiste et signe en déclarant : "How can you be an artist and NOT reflect the times?"  à un journaliste qui lui dira que ce n'est pas le rôle d'un artiste de délivrer un message politique.

 


Actu Ciné


Actu Ciné | Mode/Beauté | Top BME | Chroniques | Sorties en France | Concours | Bandes-Annonces







Derniers tweets